samedi 18 juin 2016

Possession et Hybridation





Quand on pratique la méditation orientale, l’esprit de Satan vient à nous et prend les commandes de notre ‘évolution’ spirituelle. Ceux qui ont la vision spirituelle et qui ont pratiqué les doctrines spirituelles multiples de la voie gauche pourraient avoir vu l’esprit de Satan sous la forme et dans la couleur de l’image derrière Lady Gaga se mouvoir et parler. 





Un éclair qui zèbre  apparaît lorsqu’un des esprits de Satan est précipité du Paradis et tombe sur Terre. Les esprits de Satan ressemblent souvent à des araignées. Celles-ci pénètrent le corps au niveau du front et des ‘chakras’ lorsque la personne pratique la méditation, et deviennent le troisième œil de l’hôte. Elles prennent le contrôle du cerveau de l’hôte, transmettant des pensées et des visions qui rendent séduisantes les pratiques occultes qui permettent aux démons de s’incarner dans leur nouvel hôte. Les esprits de Satan sont une armée de démons qui pénètrent l’hôte qui est contrôlé par Satan. Les esprits entrent grâce à des pratiques qui sont des péchés comme le fait de pratiquer des doctrines de démons. Les esprits envoyés par Satan/Baphomet sont masculins et féminins à la fois, ce qui fait que les esprits pervertis transforment l’hôte en être bisexuel, afin d’incarner le blasphème sexuel contre le corps humain, comme ceci est l’acte suprême de profanation contre l’espèce humaine que le Dieu Vivant créa à sa ressemblance.  





Grâce au processus de possession par des démons, l’esprit de Satan est le troisième œil de l’hôte, le canal par le biais duquel l’hôte est en mesure de “voir” sans prendre conscience du fait que cette nouvelle vision n’est possible qu’à travers le démon, comme l’hôte devient la victime de la tromperie qui mène à lui faire croire qu’il a “évolué” vers la clairvoyance.   






Dans la dimension spirituelle, il y a aussi des entités comme des calamars, des esprits pompent les cerveaux, comme la mer astrale est l’abîme qui sépare les mondes de ceux qui sont spirituellement morts et de ceux qui sont spirituellement “vivants” – mais dont les esprits doivent être ravivés par l’Esprit Saint du Christ. Les entités s’incarnent dans le corps de l’hôte qui pratique l’occultisme, comme la pratique de “canaliser” les esprits, tandis que des messages de paix et d’unité servent à tromper et à faire croire qu’ils viennent d’êtres “évolués”. Dans ce cas, l’unité qui est concrètement réalisée est l’union avec Satan/Lucifer.





Le cerveau de l’hôte humain est contrôlé par des entités spirituelles. L’œil droit, qui est relié à la droiture ou à la conscience qui vient de Dieu, est rendu aveugle. L’hôte commence à “voir” par le biais du canal de l’œil du démon, qui contrôle ses pensées et ses sens. L’hôte n’est pas conscient du fait que ses nouveaux “pouvoirs” proviennent de cette “union” qui est un asservissement à la Mort spirituelle.





Lorsque l’esprit de Satan se repose sur l’hôte humain, la personne entend une ou plusieurs voix lui donnant des “conseils”. L’hôte développe soudain des capacités surnaturelles comme la télépathie, la clairvoyance, le voyage astral, la lévitation et la divination. Ceci est dû au fait que les démons à l’intérieur de l’hôte ont la capacité d’interférer avec les pensées des autres hôtes. Ils peuvent aussi voir et voyager dans la dimension de laquelle ils viennent et ils peuvent aussi causer la lévitation. 





Lady Gaga représente ici la mer astrale qui grouille de créatures des ténèbres qui se camouflent souvent en êtres humains afin de pénétrer leurs rêves et de conditionner le cerveau humain à accepter le fait d’avoir une relation avec eux… Tandis que les humains croient être dans le monde des rêves, ils sont en fait en contact avec la dimension spirituelle. Les démons créent alors des scénarios pervers jusqu’à ce qu’ils arrivent à en trouver un qui soit suffisamment tentant pour qu’ils puissent s’incarner dans un hôte fait de chair et de sang. C’est alors que les esprits impurs sont incorporés dans l’âme de l’hôte et consomment sa vie qui se trouve dans son sang et que l’être humain a reçu du Créateur avec son premier souffle. L'hôte est alors dévoré de l'intérieur tandis que son âme ressent de l'angoisse et une faim que rien ne peut satisfaire, à moins que la personne ne consomme l'Esprit Saint de la Parole de Dieu qui nourrit et qui complète l'âme.  







Lady Gaga simule ici l’hôte qui est possédé par des démons et qui  est incapable de se libérer, comme sa cage est sa perversion sexuelle qui mène vers la Mort éternelle de l’âme.  



Katy Perry décrit ici son amant de l’astral qui la guide vers l’illumination tandis qu’il l’infecte de son poison. Elle est prête à tout risquer, y compris la Mort, pour cet esprit séducteur. Elle chante:


Tu es tellement hypnotisant
Serais-tu le diable, serais-tu un ange ?
Ton contact magnétisant
C'est comme si nous flottions, tu laisses mon corps incandescent
Ils me disent "Aie peur ! "
Tu n'es pas comme les autres, tu es un amoureux du futur
Infecte-moi avec ton poison, et remplis-moi de ton poison
Tu viens d’un autre monde
Une autre dimension
Tu m’ouvres les yeux
Et je suis prête à partir, emmène-moi dans la lumière
Il y a cette transcendance, sur un autre niveau
Je veux être sur ta longueur d’onde
Et être là quand tu vibres

Pour toi je risque tout





Son amant est un démon, un esprit impur, qui se nourrit de son âme et qui vit sur sa tête comme un parasite, à la différence de l’Esprit Saint qui est une colombe blanche qui se repose sur la tête de Jésus Christ.





L’esprit qui est l’amant de l’hôte vient de la mer astrale qui est l’abîme biblique, là où ceux qui sont spirituellement morts ont leur demeure. La corne sur la tête de son amant est voulue, tout comme la crasse noire qui recouvre sa peau et qui est due à sa saleté spirituelle, son état d’âme morte.





Le processus de transformation, ou métamorphose, est une nouvelle naissance, comme les démons font une seule chair avec l’hôte grâce au processus sexuel qui leur permet de s’incarner, de fusionner, par le ‘morphing’ avec la morphologie de l’hôte. Ici, Lady Gaga montre clairement le reptilien blanc Kundalini qui pénètre l’hôte de façon sexuelle.





Les jambes de l’hôte sont écartées et son ventre montre qu’elle est spirituellement en période de gestation. L’image montre qu’elle donne spirituellement naissance à un démon du sexe opposé qui a une prise sur elle afin de s’incarner. Le processus d’hybridation est ainsi achevé.







Lors de la métamorphose, l’hôte est écartelé de l’intérieur. Cette image montre des papillons qui s’échappent afin de symboliser la métamorphose: C’est l’éveil de la conscience du démon Kundalini dans un corps fait de chair et c’est ainsi le contrôle de la conscience de l’hôte par de multiples personnalités qui ont pour finalité la Mort de l’âme si la personne ne se tourne pas vers Jésus Christ, la Parole de Dieu. 


L’Éveil de la Kundalini est l’éveil de la conscience du serpent dans le corps de l’hôte, ce qui est une possession démoniaque par voie sexuelle; et c’est le résultat automatique de pratiques occultes comme le yoga, la méditation orientale, le pranayama et d’autres doctrines de démons. Certains adeptes de la méditation transcendantale répètent le mantra SAT NAT signifiant SATAN. Le démon est ‘Né Ainsi’ et trompe ceux qui suivent le Joueur de Flûte ou le Chant de Sirène chanté par Lady Gaga. Tous ceux qui sont séduits suivent la Voie Gauche qui mène à la mort de l’âme.






Cette image indique que la métamorphose de l’hôte est achevée et que sa nature humaine a fondu de telle façon que son humanité a disparu.  






Tandis que le processus qui mène à la transformation des êtres humains en créatures hybrides est en cours, l’œil droit, qui est relié à la droiture de l’Esprit Saint, pleure et se ferme lentement tandis que l’âme de l’hôte est dévorée par les esprits qui se sont incarnés et se sont faits chair. 


 Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l'Homme: Les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.  Tu as vu le fer mêlé avec l'argile, parce qu'ils se mêleront par des alliances humaines; mais ils ne seront point unis l'un à l'autre, de même que le fer ne s'allie point avec l'argile.

L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la Terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le Mal. L'Éternel se repentit d'avoir fait l'Homme sur la Terre. Et l'Éternel dit: J'exterminerai de la face de la terre l'Homme que j'ai créé, car je me repens de les avoir faits. Mais Noé trouva grâce aux yeux de l'Éternel...


Ceux qui ressentent de l’hostilité envers les personnes démoniaques doivent comprendre que ce n’est pas une lutte contre d’autres êtres humains, même si certaines personnes sont conscientes du fait qu’elles suivent Satan. En effet, ces autres êtres humains sont des victimes de Satan et seront torturés en Enfer si personne n’intercède pour eux en priant au Dieu Vivant, Jésus Christ, de sauver leurs âmes. Une âme sauvée aura un impact sur beaucoup d’autres qui ont la naïveté de croire aux tromperies. La lutte est contre les esprits méchants dans les lieux célestes, car ces entités sont prêtes à tout pour s’incarner et détruire les hôtes humains. La victoire ne peut être réalisée que par la prière d’intercession au Créateur qui est Saint et qui est Vivant.  





Ce beau lever du soleil sous la forme de la croix du Christ représente le Chemin vers la Vérité et la Vie éternelle. Malgré la présence oppressante d’esprits impurs autour de nous, la lumière de l’Esprit Saint est toujours présente et montre le Chemin à tous ceux qui vénèrent l’Esprit Saint.


Où est le chemin qui conduit au séjour de la lumière ? Et les ténèbres, où ont-elles leur demeure ? Connais-tu les lois du ciel ? Règles-tu son pouvoir sur la terre ?

Qui a fermé la mer avec des portes, quand elle s'élança du sein maternel ; quand je lui imposai ma loi, et que je lui mis des barrières et des portes ; quand je dis : Tu viendras jusqu'ici, tu n'iras pas au-delà ; ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots ? As-tu pénétré jusqu'aux sources de la mer ? T'es-tu promené dans les profondeurs de l'abîme ? Les portes de la mort t'ont-elles été ouvertes ? As-tu vu les portes de l'ombre de la mort ?

Il est une race qui se croit pure, et qui n'est pas lavée de sa souillure. Il est une race dont les yeux sont hautains, et les paupières élevées. L'œil qui se moque d'un père et qui dédaigne l'obéissance envers une mère, les corbeaux du torrent le perceront, et les petits de l'aigle le mangeront. Si l'orgueil te pousse à des actes de folie, et si tu as de mauvaises pensées, mets la main sur la bouche.

Homme plein de toute espèce de ruse et de fraude, fils du diable, ennemi de toute justice, ne cesseras-tu point de pervertir les voies droites du Seigneur ? Car j'envoie parmi vous des serpents, des basilics, contre lesquels il n'y a point d'enchantement ; ils vous mordront, dit l'Éternel. Ils seront desséchés par la faim, consumés par la fièvre et par des maladies violentes ; j'enverrai parmi eux la dent des bêtes féroces et le venin des serpents. Prie l'Éternel, afin qu'il éloigne de nous ces serpents. Car le pouvoir des chevaux était dans leurs bouches et dans leurs queues ; leurs queues étaient semblables à des serpents ayant des têtes, et c'est avec elles qu'ils faisaient du mal.


L'iniquité sort de leurs entrailles, les pensées de leur cœur se font jour. Celui qui ferme les yeux pour se livrer à des pensées perverses, celui qui se mord les lèvres, a déjà consommé le Mal. Mais ils disent : C'est en vain ! Car nous suivrons nos pensées, nous agirons chacun selon les penchants de notre mauvais cœur. Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquité ses pensées ; qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. Ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres.


Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ?


Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. J'ai eu un songe qui m'a effrayé ; les pensées dont j'étais poursuivi sur ma couche et les visions de mon esprit me remplissaient d'épouvante. Il n'y a rien de sain dans ma chair à cause de ta colère, il n'y a plus de vigueur dans mes os à cause de mon péché. Le lézard saisit avec les mains, et se trouve dans les palais des rois.


Tu m'as jeté dans une fosse profonde, dans les ténèbres, dans les abîmes. Dieu n'a pas épargné les anges qui ont péché, mais il les a précipités dans les abîmes de ténèbres et les réserve pour le jugement - les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure. Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à la débauche et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d’un feu éternel. Malgré cela, ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair.


Si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort. Si un homme couche avec une bête, il sera puni de mort. Si quelqu’un s’adresse aux morts et aux esprits, pour se prostituer à eux, je tournerai ma face contre cet homme. Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l’Éternel, votre Dieu.


Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort. Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair.


Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de toute iniquité. Le Seigneur sait délivrer de l’épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour être punis au jour du jugement, surtout ceux qui courent après la chair dans un désir d’impureté.


Connais le Dieu de ton père, et sers-le d'un cœur dévoué et d'une âme bien disposée, car l'Éternel sonde tous les cœurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi ; mais si tu l'abandonnes, il te rejettera pour toujours.


Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.


Écoute, mon fils, et sois sage ; dirige ton cœur dans la voie droite. Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi ; et rien ne pourra vous nuire. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.


Enseigne-moi à faire ta volonté ! Car tu es mon Dieu. Que ton bon esprit me conduise sur la voie droite ! Louez l'Éternel du bas de la terre, monstres marins, et vous tous, abîmes. Il amoncelle en un tas les eaux de la mer, il met dans des réservoirs les abîmes. N'est-ce pas toi qui mis à sec la mer, les eaux du grand abîme, qui frayas dans les profondeurs de la mer un chemin pour le passage des rachetés ? Il menaça la mer Rouge, et elle se dessécha ; et il les fit marcher à travers les abîmes comme dans un désert.


Consultez le livre de l'Éternel, et lisez ! Aucun d'eux ne fera défaut, ni l'un ni l'autre ne manqueront ; car sa bouche l'a ordonné. C'est son esprit qui les rassemblera.


****




jeudi 16 juin 2016

Enigma




Je vais vous proposer une énigme aux détours de laquelle je révèlerai le mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse à ceux qui ne cherchaient pas, afin d’exaucer ceux qui ne demandaient rien :

Au-dessus de sa tête était l'arc-en-ciel, son visage était comme le soleil et ses pieds comme des colonnes de feu. Il tenait dans sa main un petit livre ouvert. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : ‘J'ouvrirai ma bouche en paraboles, je publierai des choses cachées depuis la création du monde.’

La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots :


 « Fils de l'homme, propose une énigme, dis une parabole à la maison d'Israël !  Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel :


-      Un grand aigle, aux longues ailes, aux ailes déployées, couvert de plumes de toutes couleurs, vint sur le Liban, et enleva la cime d'un cèdre.  Il arracha le plus élevé de ses rameaux, l'emporta dans un pays de commerce, et le déposa dans une ville de marchands.  


-         Et il prit un rejeton du pays, et le plaça dans un sol fertile ; il le mit près d'une eau abondante, et le planta comme un saule. Ce rejeton poussa, et devint un cep de vigne étendu, mais de peu d'élévation ; ses rameaux étaient tournés vers l'aigle, et ses racines étaient sous lui ; il devint un cep de vigne, donna des jets, et produisit des branches.  


-         Il y avait un autre aigle, grand, aux longues ailes, au plumage épais. Et voici, du parterre où elle était plantée, cette vigne étendit avec avidité ses racines de son côté et dirigea ses rameaux vers lui, afin qu'il l'arrosât. Elle était plantée dans un bon terrain, près d'une eau abondante, de manière à produire des branches et à porter du fruit, à devenir une vigne magnifique. »



« Prête l’oreille aux paroles de ma bouche ! J’ouvre la bouche par des sentences, (par des paraboles ), je publie la sagesse (des énigmes ) des temps anciens :


- Dis : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Prospérera-t-elle ? Le premier aigle n'arrachera-t-il pas ses racines, n'enlèvera-t-il pas son fruit, afin qu'elle se dessèche, afin que toutes les feuilles qu'elle a poussées se dessèchent ? Et il ne faudra ni beaucoup de force ni un peuple nombreux pour la séparer de ses racines. Voici, elle est plantée : prospérera-t-elle ? Si le vent d'orient la touche, ne séchera-t-elle pas ? Elle séchera sur le parterre où elle a poussé. »

Il dit alors : « Va, et dis à ce peuple : Vous entendrez et vous ne comprendrez point ; vous verrez, et vous ne saisirez point.’ »


La parole de l'Éternel me fut adressée, en ces mots :


« Dis à la maison rebelle : Ne savez-vous pas ce que cela signifie ?


-    Dis : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : J'enlèverai, moi, la cime d'un grand cèdre, et je la placerai ; j'arracherai du sommet de ses branches un tendre rameau, et je le planterai sur une montagne haute et élevée. Je le planterai sur une haute montagne d'Israël ; il produira des branches et portera du fruit, il deviendra un cèdre magnifique. Les oiseaux de toute espèce reposeront sous lui, tout ce qui a des ailes reposera sous l'ombre de ses rameaux. Et tous les arbres des champs sauront que moi, l'Éternel, j'ai abaissé l'arbre qui s'élevait et élevé l'arbre qui était abaissé, que j'ai desséché l'arbre vert et fait verdir l'arbre sec. Moi, l'Éternel, j'ai parlé, et j'agirai. »


Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du monde, petits et grands, j’expliquerai mes énigmes au son de la harpe : Pourquoi aurais-je de la crainte aux jours du malheur, lorsque la faute de mes adversaires m’enveloppe ?


« Ils burent du vin, et ils louèrent les dieux d'or, d'argent, d'airain, de fer, de bois et de pierre. En ce moment, apparurent les doigts d'une main d'homme et ils écrivirent :


‘La vérité a disparu, et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé. L’Éternel voit, d’un regard indigné, qu’il n’y a plus de droiture. Il rendra à chacun selon ses œuvres. Non, la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu.’ »


C'est en esprit qu'il dit des mystères :


« Voici, je répandrai sur vous mon esprit, je vous ferai connaître mes paroles... 


-      Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l'Éternel. N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les explications ?


-   Tu diras aux rebelles, à la maison d'Israël : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Assez de toutes vos abominations, maison d'Israël ! 


-    Tu n'as pas glorifié le Dieu qui a dans sa main ton souffle et toutes tes voies. C'est pourquoi il a envoyé cette extrémité de main qui a tracé cette écriture.


  L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce et l'arbre de la vie au milieu du jardin :  l'arbre qui était abaissé ; et l'arbre du mal dont les marchands étaient des princes, dont les commerçants étaient les plus riches de la terre : des maisons qui sont pleines de toutes sortes de biens et que tu n'as point remplies, des citernes creusées que tu n'as point creusées, des vignes et des oliviers que tu n'as point plantés. Ils ne sont pas même plantés, pas même semés, leur tronc n'a pas même de racine en terre - Il souffle sur eux, et ils se dessèchent, et un tourbillon les emporte comme le chaume. Ils ont confiance en leurs biens et se félicitent de leur grande richesse. Ils ne peuvent se libérer l’un l’autre, ni donner à Dieu le prix de leur rançon.


-   La libération de leur âme est chère, et n’aura jamais lieu ; vivrait-on à toujours sans voir le gouffre ? Car on le verra : les sages meurent, et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours. Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts, la Mort en fait sa pâture ; leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure. Ils ont méprisé le Saint d’Israël. Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face. Ils seront dévorés, ils seront la proie d'une multitude de maux et d'afflictions, et alors ils diront : N'est-ce point parce que mon Dieu n'est pas au milieu de moi que ces maux m'ont atteint ?


-     Car il y a un jour pour l’Éternel des armées contre tout homme orgueilleux et hautain, contre quiconque s’élève, afin qu’il soit abaissé ; contre tous les cèdres du Liban, hauts et élevés. Le sage répond-il par un vain savoir ? Se gonfle-t-il la poitrine du vent d'orient ? Il sera comme une vigne dépouillée de ses fruits encore verts - vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.


-   Cessez de vous confier en l’homme, dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle : car de quelle valeur est-il ? Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, et qui se croient intelligents ! Car ils ont dédaigné la loi de l’Éternel des armées, et ils ont méprisé la parole du Saint d’Israël. Si l’on vous dit : Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, répondez : Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu ? S’adressa-t-il aux morts en faveur des vivants ? Votre alliance avec la Mort sera détruite, votre pacte avec le séjour des morts ne subsistera pas. Car le secours de l’Égypte n’est que vanité et néant. Ils couvent des œufs de basilic, et ils tissent des toiles d’araignée. Celui qui mange de leurs œufs meurt ; et, si l’on en brise un, il en sort une vipère. Leurs toiles ne servent point à faire un vêtement. Mais leur vigne est du plant de Sodome et du terroir de Gomorrhe ; leurs raisins sont des raisins empoisonnés, leurs grappes sont amères ; leur vin, c'est le venin des serpents, c'est le poison cruel des aspics. Veux-tu poursuivre du regard ce qui va disparaître ? Car la richesse se fait des ailes, et comme l'aigle, elle prend son vol vers les cieux. Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle et amenés vers moi. 

-  Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de devant mes yeux la méchanceté de vos actions. Race de l’adultère et de la prostituée ! De qui vous moquez-vous ?


Mais l'Éternel Dieu appela l'Homme, et lui dit :

-  Où es-tu ?

   -    Il répondit : J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur,  parce que je suis nu, et je me suis caché. Nous attendons la  lumière et voici les ténèbres.

  - On te célèbrera parce que tu as eu du bonheur, tu iras      néanmoins au séjour de tes pères, qui jamais ne reverront la    lumière. »


C'est par beaucoup de paraboles de ce genre qu'il leur annonçait la parole, selon qu'ils étaient capables de l'entendre.

Mais la sagesse, où se trouve-t-elle ? L’abîme dit : Elle n’est point en moi ; et la mer dit : Elle n’est point avec moi. D’où vient donc la sagesse ? Où est la demeure de l’intelligence ? Elle est cachée aux yeux de tout vivant, elle est cachée aux oiseaux du ciel. Le gouffre et la Mort disent : Nous en avons entendu parler, c’est Dieu qui en sait le chemin.

Alors il vit la sagesse et la manifesta, il en posa les fondements et la mit à l’épreuve. Puis il dit à l’homme : Voici, la crainte du Seigneur, c’est la sagesse ; s’éloigner du mal, c’est l’intelligence.


-    Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume de Dieu ; mais pour les autres, cela leur est dit en paraboles, afin qu'en voyant ils ne voient point, et qu'en entendant ils ne comprennent point. Les choses cachées sont à l'Éternel, notre Dieu ; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi.

Je t’ai éprouvé dans la fournaise de l’adversité. Car comment mon Nom serait-il profané ? C’est moi qui suis le premier, c’est aussi moi qui suis le dernier. Ma main a fondé la terre, et ma droite a étendu les cieux : Je les appelle, et aussitôt ils se présentent. Dès l’origine de ces choses, j’ai été là.


Heureux tes gens, heureux tes serviteurs qui sont continuellement devant toi, qui entendent ta sagesse ! - la faculté d'interpréter les songes, d'expliquer les énigmes et de résoudre les questions difficiles à la gloire de l'Éternel qui vint pour l'éprouver par des énigmes.


Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ et des dispensateurs des mystères de Dieu afin de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses, à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l'espérance de la gloire - afin qu'ils aient le coeur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans la charité et enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ, mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse :


« Et maintenant, le Seigneur, l'Éternel, m'a envoyé avec son Esprit. » Ainsi parle l'Éternel, ton rédempteur, le Saint d'Israël : « Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est celui qui entend la parole et la comprend ; il porte du fruit. Le fruit du juste est un arbre de vie : le fruit de l'Esprit c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. »


Il leur dit : C'est à vous qu'a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles.


Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles :

-     Un homme planta une vigne, mais lorsque son cœur s'éleva et que son esprit s'endurcit jusqu'à l'arrogance, il fut précipité jusqu'à ce qu'il reconnût que le Dieu suprême domine sur le règne des hommes et qu'il le donne à qui il lui plaît.

-    Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur vol comme les aigles. Heureux l’homme qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui la médite jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en saison, et dont le feuillage ne se flétrit point. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire - car chaque arbre se connaît à son fruit : Tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces. Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.


Pour saisir le sens d'un proverbe ou d'une énigme, des paroles des sages et de leurs sentences : La crainte de l'Éternel est le commencement de la science.

Vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ, marchez en lui, étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d'après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces. Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s'appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. Qu'aucun homme, sous une apparence d'humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu'il s'abandonne à ses visions et qu'il est enflé d'un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s'attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l'accroissement que Dieu donne : C'est à leur âme qu'ils tendent des pièges.

Mais ceux qui se confient en l'Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; ils courent et ne se lassent point, ils marchent et ne se fatiguent point. 

-      Mais pour vous qui craignez mon Nom, se lèvera le soleil de la justice et la guérison sera sous ses ailes - pareil à l'aigle qui éveille sa couvée, voltige sur ses petits, déploie ses ailes, les prend, les porte sur ses plumes.

J'entendis le bruit de leurs ailes, quand ils marchaient, pareil au bruit de grosses eaux, ou a la voix du Tout Puissant ; c'était un bruit tumultueux, comme celui d'une armée ; quand ils s'arrêtaient, ils laissaient tomber leurs ailes. Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent. 

-    Celui qui voudra être béni dans le pays, voudra l’être par le Dieu de vérité. J’ai exaucé ceux qui ne demandaient rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. On les appellera peuple saint, rachetés de l’Éternel.

Mon âme sera ravie d’allégresse en mon Dieu : Car il m’a revêtu des vêtements du salut. Car tu es mon secours, et je suis dans l'allégresse à l'ombre de tes ailes.

Car, comme la terre fait éclore son germe, et comme un jardin fait pousser ses semences, ainsi le Seigneur, l’Éternel, fera germer le salut et la louange, en présence de toutes les nations. L’herbe sèche, la fleur tombe, quand le vent de l’Éternel souffle dessus. L’herbe sèche, la fleur tombe ; mais la Parole de notre Dieu subsiste éternellement : le mystère de Dieu s'accomplirait, comme il l'a annoncé à ses serviteurs, les prophètes…